Psychologie : quels sont les différents types de thérapies ?

Psychologie

Dans le domaine de la thérapie psychologique, il existe différentes perspectives pratiques et théoriques. Chaque perspective traite les problèmes différemment. Il existe différentes raisons pour lesquelles vous pouvez avoir recours à une thérapie psychologique. Mais il n’est pas toujours facile de décider de consulter un thérapeute. Malheureusement, il existe encore certains préjugés sur cette pratique, notamment en raison de fausses croyances sur la psychothérapie. Pourtant, la thérapie psychologique peut vous aider à renforcer vos émotions. Elle offre également des outils pour vous aider à vous adapter plus facilement aux situations compliquées qui peuvent survenir dans votre vie quotidienne. Concentrez-vous sur les différents types de psychothérapie.

La thérapie psychodynamique et psychanalytique !

L’origine de la thérapie psychanalytique vient du modèle théorique que le père de la psychanalyse a proposé. Dans sa théorie, il analysait les conflits passés pour expliquer le comportement du patient. La psychanalyse se concentre ensuite sur les pulsions instinctives que la conscience du patient refoule tout en restant dans l’inconscient du sujet. Par l’association libre, les actes manqués et l’interprétation des rêves, le psychanalyste tente de libérer les conflits inconscients. La thérapie psychodynamique s’inscrit dans la lignée de la postmodernité et de la pensée psychanalytique. Elle est donc dérivée de la psychanalyse. Des changements ont été appliqués dans la pratique de cette forme de thérapie. L’objectif de ce type de psychothérapie reste toujours le même : offrir au patient une aide pour mieux comprendre les conflits cachés et leurs raisons. De nos jours, les thérapies psychanalytiques coexistent avec les thérapies psychodynamiques. Elles insistent sur les thérapies à orientation psychanalytique. La position du thérapeute reste directe et active dans la thérapie psychodynamique. Les aspects qui ne causent pas de conflits au sujet sont renforcés par le thérapeute psychodynamique. Parmi les interventions possibles dans l’approche psychodynamique figurent les techniques de soutien, d’éducation et d’interprétation. Vous cherchez un psychologue à Saintes ? Visitez le site psychologue-saintes.fr pour plus d’informations.

La thérapie cognitivo-comportementale !

Les attitudes, les croyances et les pensées ont un impact sur le comportement, les émotions et les sentiments. La thérapie cognitivo-comportementale est un type de psychothérapie utilisé en psychologie qui combine plusieurs méthodes issues de la thérapie comportementale et cognitive. Également connue sous le nom de TCC, elle consiste à appliquer plusieurs techniques qui visent à apprendre au patient des astuces pour mieux gérer ses problèmes. Elle se base sur ce que vous pensez d’une situation, ce qui peut affecter la façon dont vous vous comportez. Si vous interprétez une solution de manière négative, vous ressentirez naturellement des émotions négatives, ce qui aura un impact sur votre comportement. Pour ce qui est des troubles anxieux tels que les phobies, par exemple, la thérapie cognitivo-comportementale est le traitement de choix. Pour identifier les schémas de pensée qui dysfonctionnent chez le patient, le thérapeute intervient auprès de ce dernier. Il pourra par la suite le modifier après avoir effectué une analyse fonctionnelle du comportement. Le thérapeute va essayer de déterminer quels sont les facteurs responsables du maintien ou de la production de ces comportements. Après avoir analysé le problème, le thérapeute utilise différentes techniques cognitives et comportementales pour tenter de le résoudre.

La thérapie humaniste !

Avant la thérapie humaniste, les perspectives psychanalytique et cognitivo-comportementale étaient les deux forces prédominantes. La psychologie humaniste occupe alors la troisième vague dans le domaine de la psychologie. C’est l’existentialisme et la phénoménologie qui ont fortement influencé ce type de psychothérapie. La réalité elle-même ne peut jamais être expérimentée directement. Pour les aspects subjectifs dont vous avez conscience, c’est le contraire qui est vrai. L’individu est en développement constant, intentionnel, un être conscient dans cette perspective humaniste. Le thérapeute aide alors le patient à trouver le pourquoi de ce qui lui arrive, ce qu’il peut faire pour améliorer sa situation et le sens de ce qu’il vit. Le thérapeute humaniste se présente comme un facilitateur du processus, ce qui est un rôle secondaire. C’est au patient de trouver les réponses.

La thérapie systémique !

Dans une perspective intégrative et holistique, la représentation de la réalité est prise en compte par la thérapie systémique. Les composantes et les relations qui en découlent sont importantes, tout comme la communication et la relation dans les séances thérapeutiques. Afin de traiter les troubles qui sont conceptualisés comme l’expression de modèles de communication de groupe, de styles relationnels ou d’altérations des interactions, ce type de thérapie peut être appliqué. La thérapie systémique met l’accent sur la résolution de problèmes en se concentrant sur la recherche de schémas dysfonctionnels au sein d’un groupe de personnes. Son objectif est de rechercher un équilibre au sein du groupe en réorientant directement ces schémas. C’est à partir de cette thérapie qu’a été développée la thérapie brève. Cette dernière consiste à appliquer le modèle systémique à un seul individu. Dans le domaine de la psychothérapie, ce type de thérapie a provoqué un changement radical. 

Quand faire appel aux tests ressources humaines ?
Comment le cerveau vous protège des souvenirs traumatisants ?