Que faire en cas de troubles du sommeil dus à la dépression ?

Vous souffrez d’insomnie permanente ? Votre insomnie peut alors vous épuiser à tel point que vous n’êtes plus que misérable au quotidien. Si votre insomnie dure longtemps, « être malheureux » peut rapidement s’accompagner de pensées de désespoir ou de détresse. Ces pensées augmentent le risque de développer une dépression et donc de souffrir de troubles du sommeil causés par la dépression.

Vous vous réveillerez alors généralement de plus en plus tôt et votre vie est marquée par l’anxiété et de graves pensées dépressives. La dépression peut également être la cause de troubles du sommeil : c’est l’interaction fatale dans les troubles du sommeil causés par la dépression.

La dépression n’est pas une maladie dont il faut avoir honte. Presque tout le monde est touché au moins une fois dans sa vie. Comme pour les troubles du sommeil, le nombre de personnes souffrant de dépression est en constante augmentation. Des facteurs tels que l’âge, la profession ou la position sociale ne jouent aucun rôle. Elle peut toucher tout le monde, souvent en période de stress privé ou professionnel accru.

Troubles du sommeil causés par la dépression – causes possibles

Quels sont les déclencheurs possibles ? 

Il est déjà logique que la dépression puisse avoir pour cause des troubles du sommeil.

un niveau de stress élevé

Surmenage par votre propre perfectionnisme, si vous êtes trop exigeant envers vous-même

les expériences de perte telles que le décès du partenaire, la perte d’un emploi ou la perte de l’appartement

une humiliation constante, qu’elle soit privée ou professionnelle

les expériences négatives formatrices de l’enfance

Le désespoir ou la détresse

Doute de soi

l’isolement social

La solitude

Prédisposition : on a déjà la prédisposition dans nos gènes. Faites-vous partie des « gens toujours de bonne humeur » ou êtes-vous de mauvaise humeur assez rapidement – une question qui se répond presque d’elle-même dans le cas de troubles du sommeil causés par la dépression.

Les médicaments peuvent également être utilisés comme déclencheurs de troubles du sommeil causés par des dépresseurs.

La dépression de grossesse : elle peut survenir pendant la grossesse ou immédiatement après la naissance : La raison en est le changement de niveau des hormones

Les personnes démentes en souffrent souvent, et la démence s’accompagne souvent de troubles du sommeil causés par la dépression.

Les troubles du sommeil dus à la dépression – la norme et la véritable maladie dépressive

Si vous n’avez pas assez dormi, il est logique que vous ne vous réveilliez pas vraiment bien reposé et que vous ne puissiez pas maîtriser les exigences de la nouvelle journée avec un rendement élevé. Il y a toujours des jours où vous manquez tout simplement de motivation pour tout.

Lorsque le destin frappe de plein fouet (perte d’un être cher, séparation d’avec un partenaire, perte d’emploi…), il est parfaitement logique que vous deviez d’abord « digérer » cela avant de pouvoir affronter à nouveau les défis privés et professionnels comme à l’accoutumée. Les humains ne sont pas des robots.

Ces phases violentes de la vie doivent être traitées et cela prend du temps. Les troubles du sommeil dus à la dépression ne sont pas rares dans ces phases de la vie, même si les pensées au moment de l’endormissement ne tournent autour que d’un seul sujet. On parle alors d’un « épisode dépressif ». On appelle cela un « épisode dépressif » parce qu’il est prévisible que vos troubles du sommeil dus à la dépression vont passer dans un avenir prévisible.

Les symptômes d’un grave trouble du sommeil causé par la dépression

Les troubles du sommeil causés par la dépression ne sont considérés comme une maladie grave que si les symptômes d’apathie persistent pendant une longue période. Les symptômes typiques d’une dépression grave sont que vous n’êtes plus à la hauteur des exigences de votre vie, que vous vous sentez constamment fatigué, épuisé, apathique et absolument démotivé.

Vous aurez du mal à vous concentrer. Le doute constant de soi vous épuisera et vous ne profiterez plus du tout de la vie. Dans le pire des cas, des pensées suicidaires s’y ajoutent.

Troubles du sommeil dus à la dépression : consultez un médecin

En particulier dans le cas de troubles graves du sommeil causés par la dépression, il faut absolument suivre les conseils d’un bon médecin et/ou psychothérapeute. La devise est la suivante : mieux vaut voir un médecin plus tôt que trop tard. Plus les symptômes sont traités tôt, plus les chances de succès d’un traitement rapide sont grandes. Cependant, dans le cas d’humeurs légèrement dépressives, il existe un certain nombre d’alternatives raisonnables pour mieux dormir. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de prendre des comprimés pour mieux dormir.

Les troubles du sommeil causés par la dépression – des alternatives judicieuses en cas d’humeur légèrement dépressive

Les remèdes maison pour mieux dormir sont des conseils alternatifs pour mieux dormir :

Mieux dormir grâce au sport : le sport n’a pas seulement un effet énergisant sur le corps. Le sport libère également des hormones du bonheur et de la mélatonine dans le cerveau, qui favorise le sommeil. Autant de facteurs qui peuvent très bien contribuer aux troubles du sommeil causés par la dépression.

Mieux vaut s’endormir avec la méditation. Avec la méditation, vous pouvez très bien vous détendre, même arrêter toutes les pensées négatives et mieux vous endormir. L’un des conseils les plus efficaces pour s’endormir rapidement.

Mieux s’endormir avec la technique de respiration. Une méditation efficace implique toujours une concentration sur la respiration. La technique de respiration détourne l’attention du cinéma de tête.

Mieux vaut s’endormir sous hypnose. L’hypnose est l’une des alternatives les plus efficaces pour les troubles du sommeil causés par la dépression. Même l’auto-hypnose et l’hypnose guidée à partir d’un CD ont un effet extrêmement somnifère. Mais l’hypnose peut faire encore plus. Les troubles du sommeil causés par la dépression, même les peurs profondément cachées, les traumatismes graves, les attitudes négatives… peuvent être résolus, travaillés et guéris à jamais. Pour cela, il faut cependant se mettre entre les mains d’un bon hypnotiseur. De nombreux psychothérapeutes ont une formation complémentaire en hypnose. Dans un état d’éveil détendu, ils peuvent s’attaquer spécifiquement aux causes des troubles du sommeil causés par la dépression. Grâce à une suggestion ciblée pendant l’hypnose, un changement positif, rapide et durable peut être obtenu.

Mieux dormir avec l’alcool : ce n’est pas du tout une bonne idée pour les troubles du sommeil causés par la dépression. L’alcool ne peut ni soulager ni améliorer les symptômes. L’alcool a généralement un effet négatif sur la qualité du sommeil et peut entraîner des troubles du sommeil ou des perturbations permanentes du sommeil. Le thé pour vous aider à mieux dormir et à vous endormir est plus approprié comme potion de sommeil. Les thés du sommeil sont basés sur les principes actifs favorisant le sommeil de plantes médicinales bien connues et sont presque sans effets secondaires.

Les troubles du sommeil dus à la dépression – quand vous ne pouvez plus du tout vous ressaisir

Si votre insomnie due à la dépression vous paralyse au point que vous ne pouvez plus vous ressaisir par vous-même, alors soyez honnête avec vous-même et avec les autres. Vous n’avez pas à en avoir honte du tout. De nombreuses personnes partagent ce destin avec vous.

Il se peut que vous ne soyez plus capable de vous ressaisir par vous-même. Mais vous devez de toute urgence faire quelque chose contre l’insomnie causée par la dépression. Pouvez-vous en parler ouvertement avec un ami ou un membre de votre famille et leur demander ensuite de vous emmener chez un médecin ? Vous serez également surpris de constater que même dans votre propre environnement social, il y a des gens qui peuvent comprendre ce que sont les troubles du sommeil causés par la dépression. Parce qu’ils en ont déjà été affectés ou le sont encore.

Il existe des services de crise dans votre région qui peuvent être joints 24 heures sur 24. Il suffit de les appeler. Il n’y a pas d’ennemi à l’autre bout de la ligne. Vous pouvez parler à une personne qui sait exactement ce que signifient les troubles du sommeil causés par la dépression. Les personnes assises devant un tel téléphone peuvent et veulent vous aider à sortir de votre cercle vicieux, de manière anonyme si vous le souhaitez. 

Vous savez maintenant que les troubles du sommeil causés par la dépression ne sont pas un sujet tabou et que vous partagez ce sort avec de nombreuses personnes. Même si vous pensez toujours que c’est un énorme début pour vous de faire quelque chose à ce sujet. En réalité, ce n’est qu’un petit pas qui vous fera sortir définitivement de votre cercle vicieux.

Comment se soigner de la déréalisation ?
Dépression : qui sont les personnes à risques ?